L'histoire de ce lieux se trouve en bas de page.
Le Jezuïetenberg est une carrière située au sud de Maastricht proche de la frontière belge.
Elle est appelée la montagne des jésuites ("montagne" désigne ici "carrière").
Creusée durant la période médiévale, on y extrayait du tuffeau qui est une craie à grain fin et qui était destiné à la construction. Dans ces carrières, on dénombre près de 375 carriers qui ont œuvré à découper des blocs de pierre. Le matériel utilisé était le pic et la scie, ce qui créa des galeries originales.
Dès 1880, les moines jésuites investirent la carrière durant leur seul jour de repos hebdomadaire : le mercredi.
Il se livrèrent à la création de nombreuses sculptures, de reliefs, mais également des peintures, des dessins au fusain et en couleur. Au total, ce sont environ 400 pièces d’art qui furent créées.
Les jésuites étaient libres de faire ce qu’ils voulaient. On retrouve donc des œuvres très hétéroclites.
L’ensemble de ces œuvres couvrent 10 hectares dont seulement 6 kilomètres sont accessibles. En effet, un effondrement majeur s’est produit le 20 juillet 1920 ce qui entraina la perte de 5 hectares de galerie. Une grande partie de la carrière disparut et une centaine d’œuvres d’art ont été perdues à jamais.
La pièce maîtresse de cette carrière est la chapelle souterraine sur laquelle des dizaines de jésuites ont travaillés. La visite virtuelle que j’ai réalisée ne divulgue qu’une très faible proportion du travail mené par les sculpteurs et peintres. C’est dire la quantité d’œuvres qui sont présentes en ce lieu.
En 1967, les moins jésuites quittent les lieux. La gestion et l’entretien de la carrière sont transférés à la province de Limbourg puis à une fondation nommée « Jesuit Mountain Foundation ».
Depuis 1996, le musée souterrain est devenu un monument national protégé.
Afin de visiter ce lieu, vous trouverez de plus amples informations sur le site internet jezuietenberg.eu.
Back to Top